Au cœur de Munich : la station Marienhof

Le réseau RER de Munich, la capitale bavaroise, l’un des plus étendus d’Allemagne, transporte jusqu’à 840 000 voyageurs par jour. La distance parcourue chaque année dépasse les 20 millions de kilomètres, soit environ 500 fois le tour du monde. La ligne principale, inaugurée à l’occasion des Jeux olympiques de 1972, avait été conçue à l’époque pour un volume d’environ 250 000 voyageurs par jour. Le système atteint donc ses limites, d’autant plus que toutes rames RER doivent passer par un seul tunnel à double voie sous le centre-ville de Munich. Afin d’éliminer ce goulot d’étranglement et désengorger la ligne existante, une deuxième ligne est en cours de construction pour le compte de Deutsche Bahn sur une distance d’environ dix kilomètres entre la gare de Laim à l’ouest et celle de Leuchtenbergring à l’est.

Dans le sous-sol de la vieille ville

La future gare centrale de la nouvelle ligne, la station Marienhof, est réalisée sous la direction technique d’Implenia dans le cadre d’un consortium avec Hochtief. Le chantier se situe dans le sous-sol de la vieille ville de Munich, derrière l’hôtel de ville et juste à côté du célèbre café Dallmayr. La Frauenkirche se trouve également à proximité immédiate. La nouvelle station est située à une profondeur d’environ 40 mètres. Jamais encore, le centre-ville de Munich n’avait connu un forage aussi profond. Cette profondeur s’explique, d’une part, par le bâti environnant et, d’autre part, par l’obligation de passer sous deux tunnels des lignes de métro U3 et U6 existantes. Les quais, longs de 210 mètres, seront situés au niveau inférieur. Celui-ci sera surmonté d’une salle d’échange d’environ 14 mètres de haut et d’un entresol d’accès accueillant les montées et les descentes de la nouvelle station RER. De plus, la station Marienhof disposera de correspondances avec les lignes U3 et U6 existantes.

La structure centrale située sous la station Marienhof sera construite selon un procédé combinant construction sous dalle et parois moulées. Pour sécuriser l’excavation et le percement, la nappe phréatique sera largement abaissée au moyen de puits. Les zones de quai situées sous les constructions latérales ainsi que la transition vers les lignes U3 et U6 seront réalisées selon des techniques minières à partir de la structure centrale de la station. Afin de sécuriser les bâtiments ainsi que les embranchements et les structures ferroviaires souterraines situés aux alentours, d’importants travaux d’injection permettront de compenser les tassements liés aux forages et au rabattement de la nappe phréatique. La mise en service de la station Marienhof est prévue pour 2028, au terme d’environ neuf ans de construction.

Défis logistiques

L’espace sur le chantier est très restreint : en effet, le site n’est pas beaucoup plus grand que l’ouvrage à construire. Chaque jour, le chantier est fréquenté par environ 140 camions, notamment pour enlever 270 000 m3 de terre excavée. La sensibilité du bâti environnant exige en outre un mode de construction soigné avec une surveillance minutieuse. Et Jens Classen, chef de projet chez Implenia d’expliquer : « Ce projet complexe de construction d’infrastructures nécessite, d’une part, des technologies extrêmement sophistiquées en travaux spéciaux de génie civil, construction de tunnels et construction massive. De l’autre, la circulation nous confronte à d’énormes défis, car nous sommes situés directement au centre de Munich, avec la présence d’un grand nombre de piétons et de cyclistes ainsi que de nombreux véhicules de riverains et de livraison. Il faut donc faire jouer l’expertise de tous les partenaires du consortium. »

Gestion du logement : au fait, où habitent les collaborateurs travaillant sur le projet Station Marienhof pendant la période de construction ?

Les logements confortables et abordables sont rares dans le centre-ville de Munich. C’est pourquoi la société Building Construction Logistics GmbH (BCL), qui appartient à Implenia, a négocié un accord-cadre spécial entre le consortium et a&o Hostel and Hotel München GmbH. Pendant leur activité dans le cadre du projet station Marienhof, les collaborateurs d’Implenia et de Hochtief peuvent ainsi utiliser des logements a&o situés à proximité. BCL s’occupe également de l’attribution et de l’organisation des chambres. Compte tenu de cette expérience positive, il est prévu de proposer à l’avenir des collaborations similaires avec a&o pour des projets de construction dans d’autres villes.