Agir de manière durable – dans tous les domaines

Dans le cadre de l’initiative globale « Bureau durable », actuellement en cours, nous mettons en œuvre diverses mesures destinées à favoriser un comportement durable sur nos sites de bureaux. L’accent est mis en particulier sur les domaines de l’énergie, des ressources, des déchets et de la mobilité. Des initiatives similaires s’adressaient dans le passé à nos chantiers et ateliers.

Depuis 2009, Implenia poursuit une stratégie de développement durable, assumant ainsi ses responsabilités sociales et écologiques dans tous les domaines. Cette stratégie a pour objectif essentiel de réduire les émissions de CO2 ainsi que d’autres émissions polluantes générées par nos activités. Bien entendu, cela ne concerne pas seulement nos chantiers, mais aussi nos ateliers, installations de production et biens immobiliers.

« Tout comme les activités sur nos chantiers, celles dans nos bureaux ont un impact sur l’environnement. Celui-ci est certes plus limité, mais chacun sait que de nombreuses petites mesures peuvent produire de grands effets. Elles nous aident à éviter les émissions de CO2 ainsi que le gaspillage de ressources », explique Rolf Wagenbach, Head Sustainability. L’initiative « Bureau durable » aide les collaborateurs à aménager leur vie de bureau selon des critères de durabilité. Parallèlement, elle est susceptible de promouvoir la pensée durable dans d’autres domaines.

Diverses mesures sont en cours ou prévues

Le Bureau durable est une initiative globale prévoyant des mesures dans les domaines de l’énergie, des ressources, des déchets et de la mobilité sur nos sites de bureaux. Ces mesures portent notamment sur des campagnes de sensibilisation des collaborateurs, des analyses et des suggestions d’amélioration pour les sites, ainsi que sur des projets pilotes qui ont débuté en juin 2020 et devraient se poursuivre jusqu’à fin 2021.

Certaines mesures ont d’ores et déjà été mises en œuvre avec succès : depuis le mois de juin, on peut ainsi emprunter des vélos et des vélos électriques dans les bureaux de la région zurichoise : Dietlikon, Wallisellen et Oerlikon. Des initiatives similaires visant à promouvoir une mobilité saine et durable sont en cours dans d’autres régions de Suisse, en Suède et en Allemagne. Par ailleurs, une vidéo animée explique pas à pas, de manière claire et simple, comment chaque collaborateur peut contribuer avec peu d’efforts à un comportement durable au bureau et en télétravail ou chez soi, dans la vie privée, par exemple en économisant le chauffage et en aérant correctement. Un site Intranet dédié au Bureau durable rassemble des conseils sur tous les sujets applicables dans la vie quotidienne. Parmi ceux-ci figurent, par exemple, des recommandations sur l’abandon des produits jetables, l’impression économique ou le tri des déchets.

Et l’équipe globale chargée du développement durable prévoit d’autres actions. Ainsi, les grands sites de bureaux doivent recevoir leur propre manuel et un « plan d’action » avec des mesures favorisant un bureau plus durable. À partir de 2021, il sera ainsi possible de mettre en œuvre des projets spécifiques à certains sites. En outre, un catalogue détaillé et complet des mesures, avec des informations de fond et du matériel d’appui, est en cours d’élaboration. On y trouvera, par exemple, des pictogrammes uniformes relatifs aux déchets, des FAQ sur la collecte des déchets et des explications sur des mesures plus fondamentales telles que le remplacement des sources lumineuses par des LED.

La Suède dispose déjà d’un manuel de durabilité, le « Green Office ». Les sites respectant les exigences du « Green Office » reçoivent un diplôme qu’ils affichent fièrement. Jusqu’à présent, les deux bureaux suédois de Stockholm et de Göteborg ainsi qu’une poignée de bureaux de projet ont déjà obtenu leur diplôme. Les critères d’évaluation appliqués deviennent plus stricts à chaque audit afin d’améliorer constamment le comportement durable. Therese Ronnkvist-Mickelson, Sustainability Manager Suède, fait état d’expériences positives : « Par exemple, nous avons pu sensibiliser les collaborateurs à leur impact sur l’environnement, économiser des ressources et réduire les dépenses inutiles. »

La durabilité au nouveau siège

L’équipe chargée du développement durable a également été fortement impliquée dans la conception du nouveau siège d’Implenia (« Implenia Connect ») et a pu intégrer les spécifications du Bureau durable dans les exigences du concept opérationnel. C’est ainsi qu’ont été installés des éclairages LED dotés de détecteurs de mouvement et de circuits de temporisation, ainsi que des dispositifs d’économie d’énergie et des stations de recyclage pour les principaux types de déchets. L’« Ambassador House » répond déjà aux exigences de la norme « LEED Platinum » et l’aménagement réalisé par Implenia en tant que locataire sera certifié selon le « WELL Building Standard ». WELL favorise la santé et le bien-être des collaborateurs grâce à des mesures relevant de dix thématiques basées sur des recherches scientifiquement prouvées : l’air, l’eau, l’alimentation, la lumière, l’activité physique, le confort thermique, l’isolation acoustique, les matériaux, l’esprit et la communauté. « Chez Implenia, nous sommes en bonne voie pour une gestion durable de notre vie quotidienne et assumons ainsi de plus en plus la responsabilité sociale qui nous incombe en tant que prestataire de services de construction », résume Rolf Wagenbach.